Guillaume Muschalle

  • Instagram - Guillaume muschalle
  • Facebook - Guillaume Muschalle
  • YouTube - Guillaume Muschalle

Aimez- vous le son chaud et doux du saxophone de Lester Young ? La fluidité du phrasé de Wes Montgomery ? Moi cela m’émeut et m’apaise.
S’il y a bien une chose que l’on ne doit pas négliger dans la musique : C’est le Son.
La façon de jouer, l’image que l’on donne, l’apparence du musicien et son charisme, viennent après.
Tous les jours, mes pensées se concentrent sur une seule chose : «Comment obtenir tel son ? Comment faire ressortir telle vibration ? Quelles sont les harmonies justes qui nous accrochent et nous touchent ?…»
Plus jeune, je n’imaginais pas pouvoir retranscrire mes sentiments par un instrument. Depuis quelques temps, je travaille ce son « nuit et jour » au travers de différentes influences, Reggae, Dub, Hip Hop, mais surtout le jazz, le bebop, également marquées de sonorités manouches.
Chaque couleur de son m’évoque une émotion, un souvenir, un sentiment, et cela m’aide à m’exprimer. C’est la magie de la musique : l’écoute, le partage, l’échange, et quelques fois en un clin d’œil, en un regard…
Les mots ne sont pas toujours nécessaires.